En septembre , on rentre en FRANCE !!

Voici 10 ans que MERCATOR  IV et maintenant V,  hivernent hors de France: à HAMAMMET en Tunisie, à BRINDISI (plusieurs fois) et à PESCARA en ITALIE,  et aussi en Grèce à PREVEZA (plusieurs fois).

Il nous semble, avec Bernard que le temps est venu de revenir en FRANCE.
Ceci pour des navigations différentes, plus courtes mais aussi plus fréquentes.
Rien ne nous empêchera de revenir en SARDAIGNE et en CORSE le temps d'une bonne virée.

En FRANCE, parfait, mais où? les places sont rares, nous avions fréquenté  TOULON, SAINT MANDRIER et PORT PIN ROLAND qui nous ont accueillit avec plaisir.
Mais CANNES a notre préférence, port large accueillant, facile à joindre par chemin de fer, et surtout ville animée en hiver et un accueil de qualité.
Avec beaucoup de chance et de travail nous "décrochons" pour cet automne, un contrat de place de port, au Vieux Port de Cannes,
Très bien, mais nous sommes à SPLIT en CROATIE à 1200 milles nautiques, il nous faut un mois pour revenir et un équipage ou mieux plusieurs équipages.

Avec beaucoup de chance et de travail nous "décrochons" 6 équipiers ! Il feront les 4 parties du voyage chacun à leur tour.

Tout est dit.  Et comme dirait Bernard MOITESSIER:  A nous, "La Longue Route" !!

La nôtre sera beaucoup plus courte et moins prétentieuse, oui mais LUI n'avait pas 74 ans ,
il en avait  à peine la moitié quand il a commencé!!
Ce marin exemplaire, nous lui rendons hommage ci dessous:


Notre route:

Le départ est fixé au lundi 21 août .
Le suite bientôt.

---------------------

Bernard MOITESSIER est publié par ARTHAUD,
pour info et en hommage:

Cliquez sur le lien ci dessus.
-------
Puis ci dessous une vidéo plus longue, où vous
retrouverez GEORGES PERNOUD 
c'est un film rare qui avait disparu des vidéothèques.
Merci à Georges PERNOUD de nous avoir fait rêver pendant si longtemps:
plus de 40 ans!!

A plus tard.



L'été: place aux petits enfants



Quatre c'est à dire 3 + 1 qui n'a pas encore 2 ans.

 La grande plage avant offre de l'espace et de la sécurité.


Si l'on veut de l'ombre dense , rien ne vaut la marina de PALMIJANA

Mais aussi les joies du mouillage,

Fameuse plage avant, bien aimé des esprits aventureux et amoureux de l'espace.

Rien ne vaut non plus cette bonne niche qu'offre le cockpit, même aux esprits férus de spycho. Cela mérite une photo grand large.

Un coucher de soleil magnifique précède le coucher des enfants.

La leçon de barre pour les filles : aller droit sans se laisser porter au loft ni à l'abattée, sentir la route et surveiller les penons. Seul un maître moniteur hautement diplômé peut le faire.




La douce intimité entre l'aîné et le dernier des garçons,
Quel confort dans ses bras.
  

Mais d'autres petits enfants viendront les remplacer bientôt.


----------------------------------------------------------------------------------------------

Ce sont les cousins qui arrivent la semaine suivante :
Clarence, Clément et Emilien,
déjà mis en jambe l'année dernière à CORFOU.
Ils feront beaucoup de milles
et de mouillages
et encaisseront deux beaux coups de vents de BORA.
Tout cela avec plaisir !!


On aime les milles nautiques .


Vers la grotte bleue de VIS, déception, il faut y aller en boat-peoples.

Le coup de vent prévu, qui a fait peur, mais finalement qui est passé à côté.
Cette région de l'adriatique est sujette aux filets d'air,
puissants mais localisés.

Windfinder Pro:

La remontée au largue, leur père a rapidement pris en mains MERCATOR.
Il file à la moitié du vent apparent.


Au près , un peu de gîte, mais sans plus !
La lourde quille en plomb est là.


Mais ils feront aussi de belles navigations en ciseaux par vent arrière!

Un bateau est aussi un lieu de vie,
ALARME des cuves d'eaux noires !



Une finale en beauté à TROGIR


Vivent les bons souvenirs !!
A l'année prochaine.



La croisière vers la Croatie

Nous avions décidé de revoir la Croatie qui nous fit belle impression en 2011.
Et plus spécialement SPLIT au coeur d'un ensemble d'îles et d'îlots propices à la navigation.
Et nous l'avons fait: voici de nouveau la pose devant la cathédrale de SPLIT en fin de parcours. La dernière fois nous étions plus nombreux. C'est Cyrille qui prend la photo, c'est sa première visite dans ce pays qui fait partie de l'EUROPE, avec ses KHUNAS (pas d'EUROS) et des droits d'entrée et ses contrôles douaniers (pas de SCHENGEN) . Le KHUNA nous rajeuni car il vaut environ nos anciens francs.


Mais pour cela il fallait partir de Corfou distante de 400 milles nautiques et d'abandonner les jolies percepteuses de taxes de séjour ! Nous l'avons fait également.


Pour le trajet le choix se pose entre l'Albanie, qui est en plein sur la route directe, ou l'Italie qui fait faire un crochet.  L'Italie est moins austère, mieux équipée en ports et marina et pleine de souvenirs.
C'est décidé ce sera l'Italie. Voici le trajet de liaison:


Nous avons fait un stop à ERIKHOUSSA petite île sur la route d'OTRANTE et de SAN FOCA.
Le port est en plein travaux de création de quai d'accueil. Jusque là c'était une baie avec annexe pour rejoindre le rivage.

``Rien à dire de spécial sur  OTRANTE que nous évitons pour arriver directement sur SAN FOCA. Petite ville balnéaire fréquentée que par des italiens. Loin des hauts lieux touristiques de l'ITALIE.

L'arrivée à BRINDISI est plus grandiose avec un port énorme et un bassin d'entrée exagérément grand. On peut y naviguer sans aller en mer!
Le haut lieu est la colonne de la fin de la via APIA sui arrive de ROME. Marque d'une ville historique forte de son musée romain de sa cathédrale ( Le Duomo).
  

Le port acceuille les plus grands cargos ou navires de croisière ainsi que les navettes vers CORFOU, PATRAS ou ATHENES.


Dans le vieux port : une surprise: un vieux bout mal entortillé sur des chaînes vient visiter notre hélice et nous bloque au départ. Nous avons recours au plongeur local qui n'est pas loin et qui connaît cette endroit comme source d'interventions.

Puis c'est le départ pour BARI.  Mais en chemin se présente MONOPOLI.
Un arret s'impose pour visiter cette ville ancienne, animée et festive qui nous fait belle impression.
Elle porte bien son nom : VILLE UNIQUE.

Le soir au port gratuit sur le quai historique le calme est là proche de la ville animée.

Adieu MONOPOLI, vive BARI : 
une surprise nous y attends : une cohorte de belles italiennes semble là pour nous accueillir.


Ce n'est qu'un mariage, très coloré il est vrai.  En route pour VIESTE au bout du GARGANO.


VIESTE est le point le plus court vers les iles croates :

La traversée se fait sous de bons auspices météorologiques, mais la voie est encombrée , nous coupons une des voie les plus fréquentée dans le sens nord-sud.  L'AIS en est témoin, et nous devons ralentir plusieurs fois pour céder la priorité à beaucoup plus gros que nous.



Oui le plus court: tout se fait de jour avec une arrivée à LESTOVO avec son petit port d'UBLI,  prononcer oubli!  On n'est pas près de l'oublier,  magnifique de calme et de verdure.
Mais c'est aussi la ville des "papiers" deux sortes en double exemplaires, cachets, tampons et taxes à payer !


Voici l'arrivée sur LESTOVO:

Puis après nous allons vers HVAR en choisissant le stop à PALMIZANA, en face de HVAR
En Croatie, la bière n'est pas chére 18 à 20 Khunas les 33centilitres, soit 2,5€.
 La marina de PALMIZANA est très ombragée avec ses pins d'Alep et son eau pure : c'est la seule marina où l'on peut se baigner dans le port!
 De là nous voguons vers SPLIT et sa marina encombrée par de multiples voiliers de location. Il ne reste plus de place pour les plaisanciers!
 En ville une surprise nous attends c'est le jour de la fête des "gays" le drapeau multicolore se promène au milieu d'un petit groupe, groupe largement encadré par de solides CRS locaux tout en puissance.
Le défilé dans les rues du vieux centre de  SPLIT

Enfin une chose immuable : la place de la République, décor vénitien et Lions sculptés sur tout ce qui est apparent!

Le lendemain ce sera TROGIR

Où nous découvrons un vieux gréement tout  bien entretenu, ainsi qu'un orage nocturne qui met la marina en émoi et balance les bateaux mal amarrés.

Là nous retrouvons des connaissances de BRINDISI : les BILLING, couple de jeunes retraités anglais possesseurs d'un des 13 catamarans construits par Wauquiez, une grande qualité de fabrication et un confort et une place inégalables. C'est BUBBLE O'

L'avantage de ces rencontres c'est que l'on peut avoir des photos en navigation:
voici celle de MERCATOR par BUBBLE O'
 Et le temps du départ, nous sortons MERCATOR de l'eau et une grosse surprise, l'anode principale du sail drive a disparue. Peut être une séquelle des prise de pendilles à Brindisi.
 Le vendredi 30 juin retour à Paris où nous attend famille et petits enfants.
Ce sont eux qui navigueront cet été sur MERCATOR. Nous le retrouverons fin aout, pour une retour en France, à Cannes où nous attendons une place de port.


En JUIN vers la Croatie

En JUIN nous allons revoir un pays qui nous avait bien plu : LA CROATIE.

Pour y aller , départ le 12 juin depuis CORFOU,
Il y a le choix pour l'itinéraire:
soit en longeant la côte Albanaise et faire que du côtier, ou en longeant la côte Italienne avec deux traversées de l'Adriatique.
L'Albanie s'ouvre lentement aux touristes et n'a pas d'abri et de marina digne de ce nom.
On fera donc l'Italie.

Le projet d'itinéraire:  360mn

   

Nous connaissons la Croatie pour y avoir été en 2011, 
paysages variés, mer bleue , propreté, marinas bien équipées,
Un peu administratif entre toutes les autorisations, taxes et différentes listes ...
mais aussi facile d'accès et bien desservie.

  
Nous en avions ramené des photos et plusieurs expositions:
à la Mairie de Metz, à la BPLC et à Moselle Tourisme.



Des paysages :
ici dans les bouches de Kotor:

Notre mercator IV était fier de sa présentation de notre ville et notre région.


A bientôt - en juillet - sur ce blog pour le récit de cette navigation.