En JUIN vers la Croatie

En JUIN nous allons revoir un pays qui nous avait bien plu : LA CROATIE.

Pour y aller , départ le 12 juin depuis CORFOU,
Il y a le choix pour l'itinéraire:
soit en longeant la côte Albanaise et faire que du côtier, ou en longeant la côte Italienne avec deux traversées de l'Adriatique.
L'Albanie s'ouvre lentement aux touristes et n'a pas d'abri et de marina digne de ce nom.
On fera donc l'Italie.

Le projet d'itinéraire:  360mn

   

Nous connaissons la Croatie pour y avoir été en 2011, 
paysages variés, mer bleue , propreté, marinas bien équipées,
Un peu administratif entre toutes les autorisations, taxes et différentes listes ...
mais aussi facile d'accès et bien desservie.

  
Nous en avions ramené des photos et plusieurs expositions:
à la Mairie de Metz, à la BPLC et à Moselle Tourisme.



Des paysages :
ici dans les bouches de Kotor:

Notre mercator IV était fier de sa présentation de notre ville et notre région.


A bientôt - en juillet - sur ce blog pour le récit de cette navigation.








AVRIL - MAI 2017, NAVIGUE COMME IL TE PLAIT !!

Après avoir passé l'hiver à sec, sur "ber" à PREVEZA chez IONION MARINA, la mise à l'eau sera pour fin avril.
"En avril et en début mai, navigue comme il te plait, mais garde une petite laine à portée de main".

Déjà du soleil et toujours l'excellent service de ce chantier. La peinture sous marine de la coque et de l'hélice a été faite, les révisions moteur aussi.
Nous avons fait ajouter un décanteur de gasoil pour surveiller les impuretés éventuelles.
Les batteries entretenues par le panneau solaire, sont bien chargées. Une fissure d'étanchéité d'un panneau de pont réparé.
L'atelier de voiles WAY POINT à LEFKAS, a remis les voiles après hivernage et lavage et révision, c'est surtout le génois qui a été mis en bon état et repiqué.
Bref tout va bien.
Reste l'avitaillement, la mise à l'eau et la première nav, et surtout établir un programme de navigations. Le voici:


La mise à l'eau et le système de déplacement du ber vers la grue.
 Le chantier dispose de bons moyens de levage.
Après un arrêt à LEFKAS à 6 milles de là, pour saluer l'atelier qui a hiverné et réparé les voiles.
Nous refaisons un filtrage du gasoil et nous partons pour une navigation au sud vers CEPHALONIE.

Un petit tour en ville et nous voici de nouveau confrontés à la lecture de l'alphabet grec. Toujours amusant pour qui a quelles bases. Traduire en alphabet romain, puis rechercher le sens ...
PETITE ENIGME:
Ainsi qui peut traduire le nom de l'auteur et le titre de ce livre ? Nous attendons les réponses.
Notons que c'est un grand auteur français très connu, prix Nobel de littérature en 1957 et né en 1913...., je ne dis pas où, car nous serions dans un jeu d'enfants:


Deux indices : le "mu" et le "pi" associés se lisent "b" en français.
Le second indice : la deuxième lettre du titre est un "X" , maintenant c'est très facile,
réponse en fin d'article.

Premier arrêt à KALAMOS chez GEORGES, toujours fidèle, et bien approvisionné par les petits pêcheurs.  Le quai est solide et protège bien. Sur la photo avec MERCATOR à quai,  les 2/3 de l'équipage: Gérard Domange et Bernard Lepley qui avec votre serviteur qui prend la photo complète le trio.


Le retour de la pêche : ci dessous.


C'est le poisson péché par  ce bateau que nous mangerons ce soir.
la voici la dorade après traitement par GEORGES:

Petite promenade à terre où nous retrouvons les bouches d'égout de "Pont à Mousson", le savoir faire lorrain et français!  regardez le "pont en arche", la signature de la marque.


La végétation est luxuriante en ce début de saison bien arrosée :
le Lantana,

Roses et citrons verts,

Lauriers en fleurs et ci dessous ?? qui peut nous dire le nom?


Delà nous partons à SIVOTA en doublant le cap nord d'ITHAQUE, où nous retrouvons une baie ouverte au sud est mais très conviviale avec ses commerces et tavernes.
Le lendemain descente dans le couloir entre CEPHALONIE et ITAHAQUE, tout en vent arrière, le génois seul suffira.
Arrivée au cap sud , remontée le long d'ITHAQUE sans grand vent. 
Mais à 15 heures le nord-ouest traditionnel se lève : 15 puis 18 puis 25 noeuds dans le pif!  
Et MERCATOR file au dessus de 7 noeuds!



On remonte lentement mais facilement car la mer est plate, à l'abri de l'île, on n'ira pas passer la nuit à VATHI la capitale d'ITHAQUE, où le port est agité. Mais un peu plus haut dans le petit port de FRIKES, pas grand, et vraiment petit quand toute une flottille de Sunsail est installée, il nous reste la possibilité de nous mettre à couple d'un BAVARIA solitaire: "j'attends ma femme et mes enfants en fin de semaine!". Le vent nous plaque bien contre lui.


Tout va bien au départ le lendemain, le vent est tombé et en route vers le nord : vers NIDRI au sud du canal de LEFKAS, ou nous passons la nuit.

  

Après NIDRI nous revenons à la marina de LEFKAS pour une ultime inspection du gazole: il est clair comme de l'eau de source, rien dans le décanteur et les filtres sont propres : tout va bien. 
Nous avons réglé le problème des bactéries survenu l'an passé !!

Là commence la deuxième partie de nos navigations : la remontée vers CORFOU pour laisser le bateau et le retrouver en juin.

Cette remontée passe par NAXOS : sublime NAXOS, calme au port les oies nous surveillent.

Mais en route un incident agréable: la rencontre d'un MIGRANT !
Oui à 15 kilomètres de toute terre une jeune hirondelle (?) se pose épuisée sur le bateau.
Immobile pas farouche devant tant de fatigue, elle va voyager avec nous plusieurs heures. A l'approche de PAXOS elle repartira vers cette terre.

Un peu ragaillardi notre petit oiseau aime l'équilibre instable de cette filière qui lui donne une meilleure vue autour de lui.

Le port de PAXOS parfaitement abrité du nord ouest

Et Gérard qui trouve l'affection d'un chat élégant et discret.

Mais ici c'est surtout le TAKATAKA un restaurant de poissons qui nous attire.
De la mer à la table dans la journée.
Voici les dorades, les rougets, les rascasses, les langoustes et les cigales de mer, tout ce beau monde saute dans le vivier.

Le lendemain départ pour une navigation vers le nord, on s'arrêtera dans un port peu éloigné, un peu désert: PLATARIA, rien de touristique mais très calme et reposant. C'est au sud d'IGOUMENISTA grand hub de ferries bien agité que l'on évite le lendemain pour déjeuner dans la baie calme dite des "poissons qui sautent": baie de VATATSA ou VALTOU.

Et de là cap sur CORFOU, ses citadelles (la Phénicienne, la Vénitienne et l'anglaise)
et sa marina irrésistible aux pieds de la la citadelle Vénitienne : MANDRAKI:
  
MERCATOR arbore le drapeau de METZ à MANDRAKI:
Mandraki Harbour st situé dans l'ancienne forteresse de Corfou. (39.37.501 N 19.55.689 E. C'est un port vénitien construit le 15ème siècle; À un superbe emplacement directement sous les murs escarpés du fort et à une courte promenade dans le centre de la belle vieille ville de Corfou.


 
Visite de la citadelle et de la place ENOSEOS , l'esplanade
avec son FICUS ultra centenaire.
 La vue sur le port avec ses ferries de croisière : 2 seulement ce jour là. Il peut y en avoir jusqu'à 6!!

Les arcades de l'esplanade, très méditerranéen.

CORFOU est une ville fortifiée.

Un baptême orthodoxe à l'Eglise Mandrakinas sur l'esplanade.

Une procession de quartier
La procession est accompagnée de la fete de l'Ecole de Musique.


Un beau souvenir pour l'équipage.

Rendez vous en juin pour un trajet plus long et plus nordique de CORFOU à SPLIT en Croatie 380 mn.


Chose promise:
Solution de l'Enigme alphabétique grecque  : 
ALBERT  CAMUS  :  L'ETRANGER ( le Xenos)







ARMEL LE CLEAC'H un formidable vainqueur


Le Vendée Globe  2016/2017 a été gagné le 19 janvier 2017, par ARMEL en un temps record de 74 jours, record battu d'un tour du mande en monocoque. Il est resté en tête pendant 80% du temps du parcours !!
Ce 11 mars , voici qu'arrive le dernier classé et 18° de la course : SEBASTIEN  DESTREMEAU.



Voici 2 photos d'ARMEL à son à son arrivée.



Le voici  à METZ en décembre 2013 avec Bernard, moi même et un autre admirateur, est ce même homme ? oui avec ses 2 facettes.  Il était venu à la demande de Banque Populaire son sponsor fidèle.


   

Voici sa position le 19 janvier 2017 quelques heures avant l'arrivée du Vendée Globe


 Et le classement de la même course:



Il a bien voulu dédicacer la photo de MERCATOR IV à CORFOU en  2011.

 
Merci ARMEL pour cette victoire et d'autres qui nous font rêver.
***

Mais aussi n'oublions pas le FORMIDABLE 18° et DERNIER
de la course : SEBASTIEN DESTREMEAU, 52 ans. 
Qui est resté en mer 124 jours contre 74 au vainqueur
50 jours de plus; 66% en plus !!
Voilà un garçon qui aime la mer, et qui a déclaré:
comprendre Bernard MOITESSIER dans son désir de rester en mer .
C'est le premier Vendée GLOBE qui a 18 coureurs classés!  BRAVO.
Il a fait la course tout seul, tant les autres étaient loin.






Bonne Année 2017 en mer






Mercator et ses deux capitaines,
vous souhaitent beaucoup de milles en 2017
pour des navigations pleines de découvertes et de passion.

Après plusieurs années en Grèce nous allons retourner en Adriatique vers la Croatie.