De NAPLES à CANNES en septembre 2017


Le 22 septembre 2017, après un parcours de presque 2500 kilomètres, MERCATOR V se présente devant le port de CANNES pour intégrer sa place ponton H.

C'est le terme d'un long périple en Méditerranée.

En effet il arrive de SPLIT en CROATIE d'où il en est parti le 18 août.
L'année 2017 à commencé à PREVEZA en GRECE en mai pour remonter à SPLIT en Juin.

Le parcours de fin d'été 2017.






Le voici tout pimpant de retrouver la FRANCE et le vieux port de CANNES dit le PANTIERO est un port très apprécié.


A cette date se tiennent les Régates Royales de Cannes.

Avec des bateaux anciens et parfaitement entretenus voici des navires exceptionnels.
Avec des REQUIN,   des DRAGONS,  d'anciens participants de la Coupe AMERICA comme ce FRANCE du siècle dernier. Tout y est en élégance et prestige.




 























Mais avant d'arriver à CANNES , il a fallu passer par BASTIA où nous avons été bloqué plusieurs jours par un fort mistral.
A l'abri de la péninsule du Cap Corse il soufflait déjà à 26 noeuds  et le bateau avançait à presque 10 noeuds : 9,5.


Bloqué nous avons fait en auto le tour du Cap Corse pour aller voir la GIRAGLIA moutonnant de toutes parts.



ELISA notre équipière a même failli s'envoler !

Pire, las d'attendre nous avons voulu forcer le passage.
Mais il nous a fallu faire demi tour devant la force et la direction du vent. Impossible de prendre le bon cap et u temps de traversée estimé à plus de 30 heures avec des vagues de 4 mètres. Demi tour plein de sagesse.
Nos équipiers pressés par les horaires nous ont "abandonnés". Pas grave d'autres amis cannais sont venus prendre leur place: DOMINIQUE est aussi un vieil ami de GERARD, un vieil habitué de MERCATOR
 GERARD lors du retour.

Le retour après tempête fut très agréable avec une météo parfaite .  Quelques  images du retour.
C'est le passage de la GIRAGLIA.

Avant cela nous avons fait le parcours de ROME (Civitevecchia) - GIGLIO - BASTIA

Voici l'arrivée à GIGLIO


Une traversée parfaite, le temps idéal pour MERCATOR.

Et le port de GIGLIO est magnifique . Dommage que le CONCORDIA y laisse encore des traces depuis son naufrage du 12 janvier 2012.

On se rappelera ce terrible naufrage et son extraordinaire remflouement.

 La coque supportée par des caissons bouées flottera jusqu'à GENES pour y être démantelée.


 La suite très bientot ..............

Deux marins lorrains "amateurs" dans la cour des Grands

Ils ont recommencé !! et y sont arrivé en 20 jours, 21 heures et 33 minutes ! BRAVO.



Avec leur voilier OBPORTUS,
Philippe BURGER et Olivier ROUSSEY ont remis cela: ils participent à la Transat Jacques VABRE une nouvelle fois.

Leur Palmarès devient impressionnant:
 Normandy Channel 2012-13-14,  Fasnet Race 2013, Route du Rhum 2014, Ocean North Race 2015, Quebec - Saint Malo 2016, 2° Transat Jacques Vabre 2013 et 17, pour ne citer que les plus importantes.

Pour des vrais amateurs, courant avec un voilier  de course "ordinaire" et sponsorisé par un célèbre cabinet d'assurances  et d'autres amis Mosellans, bientôt des sexagénaires, rien ne les arrête dans l'exercice de leur passion dont le temps est pris sur leurs activités professionnelles très continentales.

Les voici après presque 7 jours de course depuis le Havre, au sud de MADERE en approche du pot au noir. Ils ont fière allure et se comparent sans complexe à des "petits jeunes" aux dents longues!
Mais à 7 jours de mer les grands ULTIMES sont presque arrivés!, eux abordent les Canaries.

Bravo à nos amis faiseurs de rêves.

Voici ce qu'ils ont dit  le 22 novembre 2017 - 06h35; Cette nuit , long bord de bon plein vers le franchissement de l'équateur prévu pour demain en début de soirée. Nous avons entre 13 et 18 nœuds de vent cap au 224 et nous avançons à 8-9 nœuds. La mer est un peu formée, nous sommes sous grand-voile haute et solent.

Et le 24 novembre une vidéo pleine de promesse.


----------------------------------------------------------------------------------

Après 19 jours de course, ils sont toujours là en 10° position de leur classe.
L'équateur est passé , le pot au noir aussi, où ils se sont "trainés" un peu,
Leur Classe c'est la Classe 40 en 12 mètres, les premiers dans 
la catégorie ULTIME (31 mètres) ont mis un peu moins de 8 jours.
Bientot LEUR ARRIVEE



leur bateau OBPORTUS : 

  
  • ARCHITECTE : Marc Lombard
  • DATE DE MISE À L'EAU : 2012
  • CHANTIER (CONSTRUCTEUR) : MC TEC
  • PORT D'ATTACHE : Lorient
  • LONGUEUR : 12.18 mètres
  • LARGEUR : 4.3 mètres
  • SURFACE DE VOILURE AU PRÈS : 115 m2
  • SURFACE DE VOILURE AU PORTANT : 250 m2
  • SOURCE D'ÉNERGIE À BORD : Diesel / Hydrogénérateur

Et voici, le bateau vainqueur de Thomas COVILLE et Jean-Luc Nélias:

  
  • ARCHITECTE : Cabinet VPLP
  • DATE DE MISE À L'EAU : 2014
  • CHANTIER (CONSTRUCTEUR) : Multiplast
  • PORT D'ATTACHE : La Trinité-sur-Mer
  • LONGUEUR : 31 mètres
  • LARGEUR : 21.1 mètres
  • SURFACE DE VOILURE AU PRÈS : 442 m2
  • SURFACE DE VOILURE AU PORTANT : 662 m2
  • SOURCE DE PRODUCTION D'ÉNERGIE À BORD : hydrogénérateur



Le retour en France : de Brindisi à Naples

Après un retour express à travers l'Adriatique sud, nous voici à BRINDISI.

Après le changement d'équipage, nous voici ainsi : Bernard, Guy et Jean Charles.
Au départ matinal du vieux port de BRINDISI, un lever de soleil magnifique nous attends:


Puis un petit vent du nord nous propulse allègrement sur une mer à peine formée.
Nous arrêter à SAN FOCA (32 mn) non c'est trop proche, allons jusqu'à OTRENTE 12 mn plus loin. On y arrive à 16h, c'est trop tôt.  On pousse jusqu'à SANTA MARIA DI LEUCA et nous voici avec 70 mn au compteur. Première belle journée.

On ne présente plus cette ville à l'extrémité du talon de la botte avec ses extraordinaires maisons de style des 4 coins du monde, des "FOLIES", et surtout son phare héritage mussolinien qui marquait la limite sud, voici 2 vues: le phare en haut de l'escalier monumental, et la vue depuis le phare.
  

Depuis SANTA MARIA, départ le 31 août vers CROTONE par la traversée du profond golfe de TARENTE: 75 miles nautiques avec une allure au prés sur les 10 derniers. Un peu de gîte bien absente depuis SPLIT.
Les retrouvailles avec CROTONE et ses puits de pétrole avant de revoir PYTHAGORE qui s'y est établi en 535 ! Il est le premier penseur grec à être qualifié de « philosophe ». La création du mot φιλόσοφος (philosophos) : « amoureux de la sagesse », serait de  lui.
   
Le pétrole (ou le gaz) devant le port de CROTONE:

Mais la route est encore longue , le lendemain départ vers  ROCELLA IONICA, en longeant la cote calabraise, elle est longue cette cote, encore 75 autres miles, un peu monotone, les éoliennes remplacent les amers classiques, tel la colonne et le temple de HERA au CAP COLONNA, le bien nommé.
Le temple de Héra Lacinia, érigé au ve siècle av. J.-C. fut  le point de contact entre le culte de la Héra hellénique et celui de la Junon romaine.
En fin de journée nous arrivons à ROCELLA IONICA, une surprise nous y attends , depuis 2015 la marina a été bien améliorée et devenue très avenante, c'est une vrai marina bien protégée. En 2010 c'était une friche turistique !
Les habitants y viennent diner, c'est le dernier endroit à la mode: c'est la foule.

Mais n'oublions pas que nous sommes sur les traces d'ULYSSE dans ce port.


Le 2 nous repartons pour boucler ce tour de la CALABRE, vers REGGIO DE CALABR, encore 70 mn, en longeant cette cote, notre équipier JEAN CHARLES est bien calme devant tous ces efforts.



A REGGO rien d'extraordiaire, la ville est laborieuse, le ponton réservé aux voiliers est modeste, la pompe à carburant est difficile d'accès, il faut traverser une voie rapide pour accéder aux commerces.
Ah ce n'est pas MESSINE, mais à MESSINE un véritable tir aux pigeons est organisé à la Marine inconfortable, car sous pretexte qu'elle est en ville , le prix cartonne, 120€ la nuit!
LMais à REGGIO une bonne surprise , PATRICK est au rendez vous, il nous attend là sur le quai , impatient de grimper à bord!
Bienvenue PATRICK skipper LEMANIQUE!
oui "lémanique" : qui vient du lac LEMAN, 
mais non: qui vient du LAC DE G'NEVE!

Pas de temps à perdre, en route vers le détroit de MESSINE que nous arrivons presque à passer dans les temps.
Presque, car en sortie nord nous sommes pris par les remous.

Sortis des remous nous regagnons TROPEA  plus au nord, 
Avec une vision du STROMBOLI à l'horizon  on le devine.


Voici le parcours 
 

Et voici l'arrivée: petit port magnifique au pied de la citadelle:





 Il nous faut avancer et repartir vers CETRARO, à 40 mn, où une surprise nous attend sous le beau soleil de l'après midi : un incendie sur les collines au dessus du port , c'est spectaculaire.

    



 

Une vidéo en dira plus long .

Le retour en France : de la CROATIE en ITALIE à vitesse "grand V"

Le retour débute par la traversée de l'Adriatique.
Le lundi 21 aout 2017, le réveil est difficile à la Marina Kastela, le vent a soufflé fort toute la nuit et le bruit a empêché un sommeil classique.
Aussi comme il continue, on attendra le mardi.
Mettant à profit cette journée pour vérifier les batteries SERVICE qui ne tiennent pas la charge, les nombreux mouillages de l'été ayant fini de les fatiguer.  Le contrôle le confirme et en plus elles sont chaudes . Il faut les changer, heureusement le chantier est bien approvisionné et le porte feuille aussi.  35 kilos chacune, pas vieilles pourtant: 3 ans et demi.


  

Le mardi départ poussé par un vent approprié : 60 milles sont parcouru à presque 7 noeuds de moyenne.
 Le refuge pour la nuit sera le Parc Naturel de LASTOVO avec péage (Parc Naturel oblige ?) sur mouillage à l'ancre.
c'est beau, calme et reposant.


Le lendemain papiers de sortie (Pas "d'Espace SCHENGEN" dans ce tout nouvel état de l'Europe qui a aussi gardé sa monnaie.)
  
On file droit sur VIESTE, pas de vent, tout au moteur et à l'AIS.
Car le trafic est dense dans ce corridor commercial.
60 autres milles parcourus en 9 heures
L'arrivée à VIESTE, ville du sud
bien protégée par une digue solide.


Et le jeudi rebelote avec seulement 57 milles vers BARI
Où un repos mérité est attendu.
  
Voilà 15% du trajet est effectué
Ce trajet total fait 1150 mn sur papier!

Et maintenant BARI -  Monopoli-  puis Brindisi


Le calme de Monopoli et de sa ville typique.



Brindisi 20% du trajet, un jour de repos et un changement d'équipage
Guy et Jean Charles arrivent,
Paul et Gil s'en retournent !
Merci à eux

.... à suivre ...