En juin : tous les chemins (maritimes) mènent à ROME





Oui ,   l'adage est vrai : tous les chemins (mêmes maritimes) mènent à ROME:
Voici le parcours de juin :

Un beau trajet de 315 miles nautiques en 6 étapes, sans arrêt et 100litres de gasoil !
L'étape la plus dure : les 3 premières heures de la traversée vers la Corse, houle de travers et vent fort presque contraire.
Puis le vent accompagne le trajet et la mer tombe progressivement.
L'arrivée vers la Giraglia devient féerique avec  une houle faible et un vent de sud ouest de 15 noeuds le record de vitesse est atteint à 9,2 noeuds. Un petit virage à droite et nous voici dans le port de MACCINAGIO à 21h avec un départ à 2h du matin : 19 heures pour 115 milles nautiques, soit 6 noeuds de moyenne.  Le bateau est assez rapide  la traversée s'est faite de jour avec 3 heures de nuit seulement. Puis parcourons  les îles Toscanes et finissons à ROME.

Voici la météo de la traversée:  suffisamment ventée , elle fut houleuse sur le premier quart, puis moins agitée, doucement ventée  pour faire une moyenne de 6,3 noeuds.



Faire le plein de carburant à ANTIBES est prudent  avant le départ 
après un dernier passage aux îles de LERINS 
à noter l'usage de l'AIS par le bateau lui même : 


Le passage entre les îles de Lérins: le restaurant!


L'après midi fut ensoleillé et venté , juste ce qu'il faut :


La récompense : arrivée à La GIRAGLIA de jour, avec les odeurs de maquis:


Après un stop à Maccinagio et Bastia et ses fameux orages de 18heures,
L'arrivée à l'île d'ELBE : un mouillage en baie sud à CAMPO


Le soir les dernières lueurs enflamment le ciel de la baie.

Arrivée à GIGLIO: les étranges barges!
3,5 ans après la catastrophe du COSTA CONCORDIA le travail de dépolution n'est pas fini: 


La dépolution su site continue, bien après le renflouement 
et le départ du gros bateau vers GENES pour démantèlement.
La mer et le fond sont tapissés de débris et de déchets.

La plaque souvenir aux 4000 naufragés et au dévouement de leur sauveteurs.
                    Le soir , oubliant le drame ce jeune goéland se pose près de nous gracieusement.

Puis départ vers CIVITEVECCHIA  et OSTIE toutes voiles dehors 


 A l'arrivée il faudra faire le plein : mais les prix ici ne sont pas les mêmes :
aïe aïe!  presque 50% de plus!

Puis visite de ROME, 
ROME la verte avec ses vieux pins et ses espaces verts:


Un grand classique : le COLISEE:


Le vieux ROME et ses ruelles ombragées:

Un autre grand classique : le PANTHEON


Un dernier classique : la boutique de PINOCCHIO !!


L'équipage au complet "croise" sur la Place Saint Pierre:
remercions le  Ciel pour ces bons moments vécus
ensemble par  Gil,  Bernard  et Guy.




Puis retour à METZ  pour préparer l'étape suivante:
de ROME à NAPLES puis MESSINE !